Audi R18 e-tron quattro : Tout savoir sur la nouvelle R18 hybride

Audi R18 e-tron quattro

Audi R18 e-tron quattro. C’est sous cette appellation à rallonge qu’il faudra appeler la nouvelle Audi R18 hybride qui sera engagée aux 24 Heures du Mans cette année. Lors de la conférence de presse à Munich, Audi a dévoilé tous les détails de son programme 2012 et a officialisé ses pilotes. La marque sera présente en Championnat du Monde avec la technologie hybride, tandis qu’au niveau des pilotes, la belle surprise vient de la titularisation de Loic Duval.

L’hybride développée en parallèle depuis 2010

Audi a révélé travailler sur ce projet hybride depuis février 2010 ! Les 2 Audi R18 e-tron quattro qui seront dans la Sarthe en juin (après avoir effectué leurs débuts aux 6 Heures de Spa-Francorchamps en mai) sont ainsi des soeurs des R18 diesel conventionnelles.

Les modèles 2012 sont des évolutions de la version 2011 victorieuse au Mans, avec de sérieuses amélioration, dont l’ajout de la traction intégrale quattro qui a fait ses preuves par le passé, et la renommée de la marque.

Comme de coutume, le Dr Wolfgang Ullrich voit dans cette technologie une excellente passerelle de développement pour les futurs produits de la marque, après le TFSI et le TDI, développés depuis près de 10 ans par Audi, qui se sont généralisés sur les voitures de tous les jours.

R18 en mode hybride

La volonté d’Audi a été de développer une voiture identique en tout point, qui différe « seulement » par sa motorisation. Cela peut semble un détail, mais c’est pourtant ici que se cache la première prouesse. Un moteur diesel ne demande pas les mêmes contraintes qu’un moteur hybride, et devrait susciter des développements spécifiques, mais Audi veut que ses R18 soient le plus proches possibles.

Deux intérêts : faciliter le travail d’intervention et d’apprentissage des mécaniciens, qui n’ont pas à réapprendre une auto, selon qu’elle soit hybride ou non. Deuxième avantage, la possibilité de définir des set-up aéro similaires (ou presque), ce qui n’aurait pas été le cas avec deux chassis différents.

Concrètement, l’énergie cinétique est récupérée sur l’essieu avant au cours de la phase de freinage. Un moteur est alimenté en électricité via un accumulateur avant d’être récupéré de nouveau en cas d’accélération au dessus de 120 km/h. Pendant ce temps là, le moteur diesel continue à transmettre sa puissance aux roues arrière. Et le Quattro est de retour en compétition !

A cause du poids de ce système hybride, un effort a encore été apporté pour réduire le poids de la voiture… C’est pour cela qu’Audi nous parle de lightweight technology, et progresse encore dans ce sens, avec une nouvelle boîte de vitesses avec un boîtier en fibre de carbone composite qui a été développée pour l’Audi R18.

Une première. S’agira t-il du talon d’Achille des nouvelles Audi R18 ?

12 pilotes pour viser la victoire

Avec 4 voitures engagées aux 24 Heures du Mans 2012, Audi devait donc annoncer la titularisation de 12 pilotes. Sur les Audi R18 e-tron quattro Marcel Fässler, André Lotterer et Benoît Tréluyer les vainqueurs de l’édition 2011, se partageront le volant de la n°1. Dindo Capello, Tom Kristensen et Allan McNish seront eux sur la n°2. Dindo Capello ne part donc pas à la retraite comme annoncé un temps… La nouveauté, c’est l’arrivée de Loic Duval (ex Oreca) qui sera engagé avec Timo Bernhard et Romain Dumas vainqueurs en 2010, et la n°4 sera elle aux mains de Marco Bonanomi (pilote de réserve en 2011), Oliver Jarvis et Mike Rockenfeller. 3 français sur deux R18 différentes !

Posté par

Endurance Magazine est un blog pour les passionnés d'endurance et de sport auto créé par Geoffroy Barre, qui suit les 24 Heures du Mans depuis 1993 et se rend sur les meetings ELMS / WEC. Rejoignez moi sur mon profil

3 commentaires » Ecrire un commentaire

  1. « Etron »? En français ça fait bizarre, j’espère qu’Audi ne va pas nous rapporter un bronze…

  2. Merci à AUDI qui par son innovation va apporter encore de l’émotion aux prochaines 24 heures. Cette marque a qui LE MANS a beaucoup apporté, sait renvoyer l’ascenseur.
    Vivement un nouveau duel en Proto avec deux grands constructeurs (au moins). TOYOTA sur la prochaine édition apprendra mais ne jouera pas la gagne.

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'une *.


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>