Archives pour la catégorie Actualités

daytona-essais-0005

Essais animés à Daytona, des prototypes s’envolent !

Alors que les essais à Daytona permettent de voir évoluer le plateau combiné de l’USCC, et dessinent ce que sera la saison 2014, deux gros accidents sont venus entacher la journée de mardi.

daytona-essais-0005

En préparation de la saison 2014 du TUDOR United Sports Car Championship (USCC) les équipes sont invitées à venir se roder au Daytona Speedway. Deux jours d’essais qui permettent de voir cohabiter en piste les prototypes Le Mans et Daytona, et les catégories GT combinées. Le chrono ne compte pas officiellement, mais tant en GT qu’en « proto », les meilleurs temps du circuit sont battus. De bonne augure pour le spectacle de la nouvelle saison, mais des sorties de piste soulèvent quelques questions sur la sécurité.

daytona-essais-0002

Action Express Racing, avec un temps de 1:39.623, a mené la danse avec la Corvette DP, tandis que du coté des GT, c’est la Viper du SRT Motorsports qui se distinguait, en 1:47.058. Des temps excellents, mais chaque session (deux sessions par jour) fut interrompue ce mardi.

Westbrook et Barbosa s’envolent

Richard Westbrook, avec la Corvette DP du Spirit of Daytona, se paie une grosse frayeur. A l’approche du premier virage, une crevauson à l’arrière lui fait perdre le contrôle de sa voiture. Idem pour Joao Barbosa, avec la Corvette DP du Action Express Racing. Les deux pilotes, après un examen médical, sont OK, mais les raisons de l’accident semblent identiques. Deux très grosses sorties, dans des conditions similaires, alors que les DP viennent de recevoir des évolutions aérodynamiques ? Faut-il regarder du coté des pneus (Continental) ou du diffuseur arrière ? Il semble en tout cas que ces prototypes, qui prennent désormais plus d’appui afin de voir leur performance améliorée, ne supportent pas cette pression supplémentaire au niveau du train arrière.

daytona-essais-0003

En piste, il fut possible de voir la Deltawing DWC13 qui termine la journée à la cinquième place. Une Viper domine le GTLM, et rappelle aux plus nostalgiques, les heures de gloire des anciennes Viper dans l’arène du Daytona Speedway (victoire de l’équipe Oreca en 2000). Pour la première fois, le Daytona Prototype au moteur twin-turbo EcoBoost du Michael Shank Racing a pris la piste à Daytona, tout comme les BMW Z4 GTE, qui n’avaient jamais eu le plaisir de tourner sur le tracé Floridien.

daytona-essais-0006 daytona-essais-0001 daytona-essais-0004

Source et crédit photo : IMSA

mazda-lmp2

Mazda s’engage en P2 en 2014 en USCC

Voila la nouvelle que l’on attendait depuis des mois ! Aux 24 Heures du Mans 2012, Mazda confiait son envie de revenir aux 24 Heures du Mans dès 2013 avec un programme P2 diesel, l’acteur Patrick Dempsey était alors impliqué dans ce retour. C’est finalement plus d’un an après que Mazda fait l’annonce tant attendue d’une implication concrète de la marque dans un programme. Deux voitures seront engagées en TUDOR United Sports Car Championship.

Les « pataudes » Mazda6 SKYACTIV-D engagées en catégorie GX seront donc remplacées par deux P2, qui utiliseront toutefois le moteur dérivé de ces GT, le 2,2 litres bi-turbo SKYACTIV-D Clean Diesel. SpeedSource Race Engineering sera en charge du programme. Selon John Doonan, responsable du programme Mazda Motorsports, cet engagement est « le plus important depuis des décennies, et le plus ambitieux depuis que Mazda a pris la décision de s’attaquer aux 24 Heures du Mans, avec le succès que l’on connait (victoire en 1991)« .

mazda-lmp2

Les Lola rebaptisées Mazda ?

Les anciennes Lola, gérées par Multimatic, pourraient être homologuées sous le nom de Mazda tant les changements en vue seront nombreux, afin d’intégrer le bloc 4 cylindres 2,2 litres bi-turbo SKYACTIV-D. Mazda continuera à travailler avec l’ACO pour obtenir l’approbation pour l’utilisation du moteur au Mans et dans d’autres séries de voitures de sport (ELMS, Asian Le Mans Series, WEC). « Nous allons continuer à utiliser près de 50% des composants du moteur de production », a expliqué Doonan. « De toute évidence, lorsque vous développez i, moteur dans un châssis prototype, tout est différent d’une GT. Le système de refroidissement a été modifié pour répondre aux besoins d’une P2, le système de suralimentation a changé, mais cela reste des adaptations. Nous voulons revenir au Mans, dans un proche avenir, et nous avons travaillé avec l’ACO pour trouver un juste milieu. Nous voulons montrer ce qu’un moteur issu de la production peut faire par rapport aux autres moteurs au Mans, en WEC ou en ELMS« .

mazda-lmp2-1

Si aucune annonce n’est faite au sujet d’un engagement dans un autre championnat, on peut penser qu’en 2015, si tout se passe bien, l’USCC pourrait ne plus être le seul terrain de chasse de Mazda.

NAEC

North American Endurance Championship 2014

Alors que l’endurance aux Etats-Unis se prépare à un grand changement, avec le lancement du United Sports Car Championship (fusion de l’ALMS et du Grand-Am), un mini-championnat, au sein même de l’USCC, attire déjà les regards. Baptisé « North American Endurance Championship » (NAEC) ce mini-championnat de 4 courses regroupe la crème de l’USCC. Il pourrait bien faire venir plusieurs équipes Européennes tant en prototypes (Oak Racing, Greaves Motorsports, PeCom Racing) qu’en GT.

NAEC

Pas toujours simple de disputer une saison entière dans un championnat, surtout lorsque celui-ci compte 12 manches. C’est pour répondre à la demande de certaines équipes, qui souhaitent pouvoir disputer une série plus « courte », et pour capitaliser sur les noms de certains circuits mythiques que le North American Endurance Championship est né. Il regroupe 4 courses de l’USCC.

Calendrier North American Endurance Championship 2014

  • 24 Heures de Daytona, 25 et 26 janvier (première manche de l’USCC)
  • 12 Heures de Sebring du 12 au 15 mars (deuxième manche de l’USCC)
  • 6 Heures de Watkins Glen 28 et 29 juin (sixième manche de l’USCC)
  • Petit Le Mans, du 1 au 4 octobre (douzième et dernière manche de l’USCC)

Photo : IMSA / Grand-Am

1DX_8306_编辑

3 Heures de Sepang : la finale de l’Asian Le Mans Series début décembre

2013 aura marqué le retour de l’endurance façon « Le Mans » en Asie. Annoncée de longue date , la série « Asian Le Mans » développée conjointement par l’ACO et S2M a finalement pris son envol. Avec un plateau certes encore limité, mais avec des équipes qui jouent le jeu et s’investissent, l’Asian Le Mans Series a réussi son pari d’apporter l’endurance à l’autre bout du monde.

Après Inje, Fuji et Zhuhai, c’est sur le circuit moderne de Sepang en Malaisie que les concurrents de l’Asian Le Mans Series vont se retrouver. Rien n’est encore fait entre les équipes KCMG et OAK Racing pour le championnat LMP2. Les français, associés à Total pour cette opération bien loin de la France, ont manqué la victoire lors de deux premières manches. Le succès (enfin) décroché à Zhuhai a relancé le suspense. Si en GTE, il n’y a pas de suspense avec le Team Taisan Ken Endless déjà titré, il en sera de même en GTC, mais la course sera encore animée. AF Corse ne peut plus être rejoint par le Craft Racing (69 points contre 42) mais une place d’honneur est à prendre pour l’équipe AAI-Rstrada.

KCMG s'impose à Inje

KCMG en tête du classement LMP2

Le superbe circuit de Sepang, théâtre d’une course d’endurance majeure en Asie (Malaysia Merdeka Endurance Race) cconcluera la saison 2013 de l’Asian Le Mans Series. Après le WEC, qui a terminé sa tournée Asiatique (manches disputées à Fuji puis à Shanghai), le rideau va tomber sur ce nouveau championnat, dont on attend la confirmation en 2014. L’endurance va connaître un vrai rééquilibrage des forces, avec le championnat United Sports Car Championnship (USCC) lancé aux Etats-Unis, et la nouvelle réglementation qui entrera en fonction. Dans ce contexte particulier, dans lequel on peut sentir un vrai parfum de renouveau, l’Asie doit s’affirmer comme une place forte de l’endurance.

6648536919_15fc43c861_b

Le « Dragon Rouge » de retour pour les 24 Heures de Daytona

La Corvette Daytona Prototype sponsorisée par Gainsco et sa livrée rouge seront de nouveau au départ des 24 Heures de Daytona. Alex Gurney et Jon Fogarty, les pilotes « habituels » du prototype, seront associés à Memo Gidley et Darren Law. Pour la seconde fois consécutive, le GAINSCO / Bob Stallings Racing s’attaquera aux 24 Heures de Daytona avec une Corvette DP.

« Nous sommes très heures de débuter notre dixième année en compétition automobile, et l’opportunité de continuer avec la même formation est parfaite » confie Bob Stallings, le patron de l’équipe. « Nous sommes optimistes, et cette édition pourrait bien être la bonne » ajoute t-il.

La stabilité au niveau de l’équipage s’annonce primordiale pour bien attaquer cette saison 2014, qui sera celle de tous les changements. En effet, cette 52e édition des 24 Heures de Daytona marquera le lancement du nouveau championnat United SPorts Car Championship (USCC), dans lequel Daytona Prototypes et Le Mans Prototypes cohabiteront. « Le plus gros changement pour nous concernera la voiture, qui sera une Corvette DP mise à jour, avec de nombreuses améliorations, notamment pour soutenir la comparaison avec les P2, qui cette année rouleront en même temps que nous. Cela ne signifie pas un gigantesque bouleversement. L’équipe connait parfaitement la voiture, et sait travailler ensemble. L’enjeu va maintenant être de tirer le maximum de ce nouveau package« .

L’équipe GAINSCO / Bob Stallings sera présente pour les ultimes essais avant les 24 Heures de Daytona, lees « Roar Beffore the Rolex 24 At Daytona Test », du 3 au 5 janvier prochains.

Photo : James Boone / Endurance Magazine

2013 ALMS - Petit Le Mans

Flying Lizard passe de Porsche à Audi pour la saison 2014

Pour la première saison du United Sports Car Championship (USCC), le Flying Lizard sera présent… Mais surprise, alors que l’équipe partageait depuis plusieurs jours des images de ses plus beaux succès avec Porsche au fil des ans sur sa page facebook, c’est avec Audi que le « lézard volant » sera présent !  Une surprise de taille pour une équipe pourtant fidèle à Porsche depuis des années.

Equipe officielle de Porsche en American Le Mans Series depuis 2007, le Flying Lizard a toutefois été touché de plein fouet par l’arrivée de la nouvelle 991 RSR. Porsche, en début de saison 2013, s’est ainsi opposé à un programme en catégorie GT, poussant le Flying Lizard à s’inscrire en GTC. Alors que c’est le CORE Autosport qui jouira du statut d’équipe « soutenue » par Porsche en USCC, le Flying Lizard a pris la décision de ne pas rempiler avec la maison Allemande, mais de passer du coté de la marque aux anneaux, Audi. « Porsche fut un très bon partenaire pendant des années. De la même façon, Audi est une équipe impressionnante, avec un beau palmarès en compétition, et un engagement fort pour nouer une relation durable, et développer des succès avec nous » explique Seth Neiman, le patron de l’équipe. Avec Audi, le Flying Lizard tourne clairement une page de son histoire… mais de nouvelles devraient s’écrire rapidement.

Photo : Bob Chapman / Flying Lizard

shanghai-2013-09112013-2

WEC : Audi remporte les 6 Heures de Shanghai 2013

Nouvelle victoire Audi dans le Championnat du Monde d’endurance. Alors que c’est Toyota qui partait de la pole position, avec la TS030 n°7 de Wurz et Lapierre la mieux qualifiée, Audi l’emporte finalement une nouvelle fois. Tréluyer, Fassler et Lotterer, les champions 2012, s’imposent. La fête est complète dans le clan Allemand, puisque l’autre triplette, composée de Kristensen / McNish et DUval, devient championne du monde des pilotes.

Les 6 Heures de Shanghai ont offert un fabuleux spectacle de luttes et de batailles dans toutes les classes, jusqu’au drapeau à damier. L’Audi R18 e-tron quattro n°1 d’André Lotterer, Benoît Tréluyer et Marcel Fässler prend les lauriers de la victoire devant la Toyota TS030 Hybrid n°7 de Nicolas Lapierre et Alexander Wurz. Allan McNish, Loïc Duval et Tom Kristensen terminent en troisième position au volant de l’Audi R18 n°2 et s’octroient ainsi les titres de Champion du Monde d’Endurance des Pilotes. La Lola Toyota n°12 de Rebellion Racing termine quatrième.

Toyota, second à Shanghai

Toyota, second à Shanghai

Aston Martin remporte le LM GTE Pro

Aston Martin remporte le LM GTE Pro

Du coté du P2, après une bataille forte, c’est l’ORECA03 Nissan n°26 de G-Drive Racing qui prend les points de la victoire pour la troisième fois cette année. La Morgan Nissan n°24 du Team Oak Racing parvient à décrocher la seconde place.

Départ des 6 Heures de Shanghai 2013

Départ des 6 Heures de Shanghai 2013

Comme en 2012, Aston Martin a dominé le GT. En LMGTE Pro, la Vantage V8 n°97 de Stefan Mücke et Darren Turner remporte la course de très peu devant la n°99 de Bruno Senna, Pedro Lamy et Richie Stanaway.

 

Le Team 8Star Motorsport d’Enzo Potolicchio s’offre la victoire dans la catégorie LMGTE Am après une domination d’Aston Martin pendant les quatre premières heures de course. IMSA Performance Matmut (Porsche 911 GT3 RSR n°76) monte sur la deuxième marche du podium de la classe.

Source : FIA WEC
Crédit photo : DPPI / FIA WEC

mclaren-1995

McLaren confirme officiellement son intérêt pour Le Mans

McLaren communique peu au sujet de son éventuel retour aux 24 Heures du Mans. Dans une interview confiée à Racecar Engineering, Martin Whitmarsh, PDG de McLaren Racing, vient de confirmer que McLaren pourrait bien revenir au Mans, en 2016. Mieux, on apprend qu’une version GTE de la MP4-12C a déjà été développée, ce qui confirmer le réel intérêt des Anglais pour l’épreuve Sarthoise et le WEC.

McLaren a confirmé son intention de construire une voiture GT conforme au règlement ACO pour participer à la course des 24 heures du Mans en 2016. McLaren, qui a remporté Le Mans en 1995, avec son modèle F1, va construire une voiture pour la course si le processus de convergence en GT (fusion des catégories GTE et GT3) délivre un résultat « satisfaisant ». Martin Whitmarsh en dit plus « Avec la possible émergence d’une seule catégorie unifiée en GT, pourquoi les gens achèteraient des voitures GTE aujourd’hui ? Nous allons attendre que le processus de convergence GT se fasse, et pour 2016, nous espérons être en compétition. Nous pensons que le GT est important pour notre image, important pour notre marque, et nous aimerions y participer« .

McLaren avait déjà lancé le développement d’une version GTE, mais a stoppé ce travail lorsque l’annonce de la formation d’une seule catégorie est arrivée. McLaren avait alors déjà dépensé 1 200 000 euros, rien que sur le développement des moteurs… 10 commandes auraient été enregistrées pour cette voiture.

Crédit photo : Stéphane Cavoit / Endurance Magazine

dempsey-racing-porsche

Dempsey Racing, premier engagé officiel en USCC

Dempsey Racing restera dans l’histoire comme la première équipe à présenter sa demande à participer au TUDOR United SportsCar Championship.

L’équipe a en effet déposé les deux premières demandes, qui ont été reçues lundi au siège de Daytona Beach, en Floride, de l’International Motor Sports Association (IMSA). L’équipe prévoit d’aligner une paire de nouvelles Porsche 911 GT America, spécialement développées par Porsche pour ce nouveau championnat, dans la catégorie GTD, la classe GT « Daytona« .

« C’est agréable d’être préparé« , a déclaré le responsable du Dempsey Racing Team, Joe Foster. « Nous essayons d’être prêt à relever le défi. La série sera difficile avec une grosse concurrence, et nous nous attendons à une année difficile. Nous sommes chanceux, car nous savons déjà ce que nous faisons en terme de voitures et de logistique« .

« Nous aurons d’autres annonces, à l’instar des pilotes et des partenaires, sponsors, dans peu de temps. Nous avons été dans la série Grand-Am pendant de nombreuses années, et à chaque fois nous étions dans les premiers à nous inscrire. Le plus tôt vous pouvez être prêt, mieux c’est. Nous savions ce que nous faisions. C’est encore le cas aujourd’hui. Il n’y vraiment aucune raison de ne pas s’inscrire dans le championnat tout de suite, quand les engagements sont ouverts« .

Dempsey Racing et Porsche ont annoncé une entente de deux ans pour continuer dans le championnat TUDOR, et élargir la collaboration en Porsche GT3 Cup Challenge.

Source: IMSA

Craft Racing AMR - Aston Martin Vantage GT3 15

80 engagés pour les 24 Heures de Dubai 2014

La liste des engagés aux 24 Heures de Dubai 2014 n’est pas encore définitive, mais déjà, on peut y voir figurer les favoris, et le « gros » du plateau de cette 9e édition. Traditionnel rendez-vous de lancement de la saison d’endurance, les 24 Heures de Dubai 2014 seront le théâtre d’un superbe affrontement GT, avec les plus belles GT3 actuelles.

Le Team Abu Dhabi by Black Falcon sera présent avec des Mercedes SLS AMg GT3. De la qualité, avec des vainqueurs, Khaled Al Qubaisi, Jeroen Bleekemolen et Bernd Schneider. Le regretté Sean Edwards, qui l’avait emporté à Dubai en 2013, manquera. ALL-INKL.COM Münnich Motorsport également engagera une Mercedes, capable de bien figurer. La lutte avec BMW, et le Saudi Falcons Team Schubert sera de nouveau là, puisque deux BMW Z4 GT3 sont alignées. Un autre animateur de l’édition 2013, le Craft Racing AMR et son Aston Martin Vantage GT3, tenteront de briller. Des équipages 100% français attirent l’oeil. Après le succès d’IMSA Matmut il y a quelques années (en 2010), une autre équipe française peut-elle briller ? Le Crubilé Sport, avec une Porsche 997 GT3 R et notamment Soheil Ayari sera à surveiller. Comme en 2013, l’équipe VISIOM, vue en V de V, engagera sa Ferrari 458 GT2.

La liste complète est à découvrir sur le site des 24 Heures de Dubai.

The SRT Viper GT3-R is collaboration between Chrysler Group’s

La première Viper GT3-R Européenne pour le Team RaceArt

Dévoilée lors de l’édition 2013 des 24 Heures du Mans, au cœur du village, la nouvelle Viper GT3-R est une variante GT3 de la Viper développée par SRT, et engagée cette saison en American Le Mans Series. La première équipe Européenne a faire l’acquisition d’une Viper GT3-R est désormais connue. Il s’agit du team Hollandais RaceArt, mené par Roger Grouwels. Lire la suite

level-5-motorsports-long-beach

WEC – Level 5 Motorsports avec une P1 en 2014 ?

Après le titre en LMPC en 2010, et les succès en LMP2 en 2011, et 2012, voici que le Level 5 Motorsports a décroché en 2013 son 4e titre équipe en ALMS. Un nouveau succès qui rpouve le talent de l’équipe américaine,e t son implication dans le monde du sport-auto nord-américain. Mais que compte faire l’équipe Level 5 Motorsports pour la saison 2014 ? David Stone a confié au site Racer les pistes en cours, parmi lesquelles le nouveau championnat TUDOR United SportsCar Championship, ou encore le Championnat du monde d’Endurance, en catégorie P1 ! Lire la suite

6-heures-fuji-2013-20102013-2

WEC – Toyota vainqueur des 6 heures (écourtées) de Fuji 2013

Toute la semaine avant les 6 Heures de Fuji 2013, les bulletins météo qui se succédaient n’annonçaient rien de bon pour les concurrents du Championnat du Monde d’Endurance (WEC). Des pluies torrentielles sont venues troubler la fête prévue sur le Fuji Speedway, et contraindre les organisateurs à écourter la course. Après 3 heures 46 en piste, c’est finalement la Toyota TS030 hybride n°7 de Kazuki Nakajima, Nicolas Lapierre et Alexander Wurz qui est déclarée vainqueur. Lire la suite

Portait de Sean Edwards

Au revoir Sean Edwards.

J’admire peu de pilotes. Sean Edwards était un de mes héros.

Portait de Sean Edwards

Portait de Sean Edwards © Christian Barre

Un accident en Porsche, lors d’une séance d’essais en Australie lui a coûté la vie. 

Plus jeune que moi, Sean était le genre de pilote que j’aurai aimé être, si mon destin avait été d’être derrière un volant. Amoureux de la vitesse et de la compétition, il n’était pas pour autant un obsédé de la course. Intelligent, stratège et généreux, il avait un cerveau dont il se servait très bien. Avec lui, vous pouviez parler de tout. Sean faisait du sport-automobile sa passion, son métier, mais n’en perdait pas pour autant le sens de la vie et des priorités. Vous ne trouverez que des images de Sean avec un sourire sur son visage. Des rues de Monaco ou au Mans, en passant par Sebring ou Daytona, partout où il est passé, je suis convaincu qu’il a semé cette bonne humeur.

Sean Edwards, Le Mana 2012 avec Prospeed

Sean Edwards, Le Mana 2012 avec Prospeed © Geoffroy Barre

Plus facile d’être heureux quand on gagne ! Car Sean Edwards ce n’était pas seulement un mec sympa, mais aussi un pilote expérimenté et rapide. En ALMS, certaines batailles au volant de sa Porsche GT sont mémorables, tout comme ses luttes dans le peloton très disputé de la Porsche Carrera Cup. Vainqueur des 24 Heures de Dubai et des 24 Heures du Nurburgring, Sean était un équipier de luxe, ce type avec qui vous aimez piloter car il est tout de suite « bien ».

Sean Edwards vainqueur du Nurburgring 2013

Sean Edwards vainqueur du Nurburgring 2013 © Geoffroy Barre

J’ai eu le loisir de parler avec lui de sa vie de voyageur, du ticket d’un précédent client trouvé au Nikki Beach de Saint-Tropez de plus de 100 000€, et de son envie d’aller un jour chercher la victoire au général au Mans… Je vous propose de retrouver mon dernier échange avec lui, lors du Nurburgring 2013.

Pourquoi j’aimais Sean Edwards ? Regardez un peu le style, avec cette caméra embarquée…

MOTORSPORT - 3 HOURS OF LE CASTELLET ELMS 2013

Alpine décroche le titre European Le Mans Series !

Après 35 ans d’absence, Alpine revient sur la scène de l’endurance, et décroche pour sa première saison le titre en European Le Mans Series. Un titre important pour le futur de la marque sportive de Renault, mis en pointillé depuis quelques semaines, suite à des bouleversements dans l’organigramme. Le succès décroché lors de la dernière manche au Paul Ricard a de quoi relancer l’intérêt pour Alpine, et initier un développement pour 2014.

« Ce titre vient récompenser une saison menée avec beaucoup de panache, de ténacité et de professionnalisme« , souligne Bernard Ollivier. « Nous avons bénéficié, depuis le début, d’un immense soutien de la part du public et des médias. Nous tenons à leur dédier ce grand succès. Ce ne peut être qu’une étape« . La saison d’Alpine se conclue avec le titre en European Le Mans Series. pierre Ragues et Nelson Panciatici sont au sommet de l’endurance Européenne, et permettent à Alpine de décrocher une invitation d’office pour les 24 Heures du Mans 2014. Une victoire de prestige, importante pour la communication autour du nom « Alpine ». « Alpine est de retour », confie Philippe Sinault, Team Principal de Signatech Alpine. « Cette équipe est une famille. Une famille qui a beaucoup travaillé, qui a bien travaillé. Tout n’a pas été facile car le programme a démarré tard. Il a fallu du temps pour tout mettre en œuvre. Mais ce titre raconte déjà une histoire pleine d’émotions. Je tiens à saluer également les performances de Paul-Loup Chatin qui est titré dans sa catégorie. Il a cru en notre projet et j’espère le voir dans notre LM P2 l’an prochain. Il est encore tôt pour parler de 2014 mais nous travaillons sur l’engagement de deux Alpine A450 aux 24 Heures du Mans accompagné par un programme global« .

Entre les lignes, il faut donc comprendre qu’en 2014, il n’y aura pas de nouvelle Alpine. Châssis et moteurs devraient rester identiques, le package Oreca + Nissan (pardon Alpine A450) est, il faut l’avouer, très bon. « L’objectif pour Renault est clair : faire parler d’Alpine jusqu’au lancement du premier modèle, à l’horizon 2016. Marque de véhicules sportifs oblige, cette présence médiatique doit principalement se faire sur les circuits. Le sacre d’ELMS 2013 est une aubaine mais le Losange veut aller plus loin avec l’international en ligne de mire » explique très justement le site Confidential Renault. Le Championnat du Monde d’Endurance (WEC) s’inscrit dans la continuité du programme initié par Alpine. 

Le départ de Carlos Tavares a mis un coup aux ambitions d’Alpine, mais 2014 pourrait bien être l’année essentielle, avec un engagement au WEC, et aux 24 Heures du Mans avec 2 voitures. Si les retombées sont bonnes, et que de nouveaux succès sont glanés, alors qui sait jusqu’où Alpine pourrait aller ?

Source et photos : Alpine / DPPI (Florent Gooden, Frédéric Le Floch, Jean-Michel Le Meur)

Départ des 6 hours of the Americas 2013

WEC – Audi vainqueur des 6 Hours of the Americas 2013

En remportant la manche de 6 Heures organisée sur le Circuit of the Americas, Audi décroche son 100e succès en prototypes. Depuis mars 2000 et la première victoire d’une Audi R8 (voir la liste de toutes les victoires de l’Audi R8) sur le sol floridien (Sebring), jusqu’à la victoire du trio McNish / Kristensen / Duval, Audi aura glané 100 victoires. Ce succès américain, dans la lignée de ceux enchaînés depuis le début de saison, assoit la domination de la marque aux anneaux sur le Championnat du Monde d’Endurance 2013. Lire la suite

2013-6-Heures-du-Circuit-des-Ameriques-6H-04113805-001-_hd

Audi en pole position au Circuit of the Americas

En tête du championnat, et souhaitant plus que tout prendre leur revanche sur la saison passée, le trio McNish / Kristenen / Duval partira en pole position sur le circuit d’Austin, pour la manche américaine du Championnat du Monde d’Endurance (WEC). L’Audi R18 e-tron quattro n°2, avec un chrono moyen de 1:48’355, devance de 0,262 seconde la voiture sœur de Fassler / Tréluyer / Lotterer, et la Toyota TS030 Hybrid n°8 de Stéphane Sarrazin et Sébastien Buemi de 1,341 seconde. Lire la suite

DeltaWing sur le circuit d'Austin

DeltaWing : elle va encore plus vite avec un toit ?

Ce week-end, le grand rendez-vous de l’endurance façon « Le Mans » se tient aux Etats-Unis. Pour la première fois, les concurrents de l’American Le Mans Series (et ceux du FIA WEC) se rendent sur le Circuit of The Americas (COTA). Une course est organisée pour les concurrents de l’ALMS, et une autre, séparée, pour ceux du FIA WEC. Coté ALMS, les premiers tours de roues ont permis de voir la nouvelle DeltaWing en version « coupé ». Surprise, la fusée avec ses roues de vélo est devant au classement. Lire la suite