La présence de voitures GT (Grand Tourisme) et de prototypes en même temps est un charme du Mans

Le Mans // Olivier Panis ne reviendra plus aux 24 Heures du Mans

La présence de voitures GT (Grand Tourisme) et de prototypes en même temps est un charme du Mans

Il en parle dans les colonnes du magazine l’Equipe, Olivier Panis ne participera plus aux 24 Heures du Mans. Choqué par les sorties d’Allan McNish et de Mike Rockenfeller, lassé de ne pas avoir un matériel capable de l’emporter, mais aussi suite à un choix d’ordre privé, l’ancien pilote de F1, vainqueur du grand prix de Monaco 1996 ne sera pas dans la Sarthe en 2012.

« Si je fais les 24 Heures, c’est pour les gagner, alors si on n’en a pas les moyens, pas de voiture officielle pour y arriver, vu les risques que l’on prend, je préfère arrêter. C’a été beaucoup de plaisir pendant quatre ans avec l’équipe Oreca mais, à présent, j’ai envie de passer à autre chose » explique Olivier Panis.

Peugeot 908 Oreca d'Olivier Panis aux 24 Heures du Mans 2011

Le pilote évoque également les pilotes amateurs, et est d’ailleurs assez rude à leur encontre. « Il faudrait au moins que les pilotes amateurs courent une ou deux vraies courses d’Endurance avant d’arriver au Mans. Ce serait un minimum. Et puis, concernant les GT, il faudrait changer leur système de rétroviseurs car c’est beaucoup trop dangereux« .

Trafic en piste au niveau du virage Ford

Il faut reconnaitre que ces 24 Heures du Mans auront été lé théâtre de deux gros accidents, impliquant qui plus est des voitures officielles. On peut blamer les pilotes amateurs, mais aussi, comme j’ai pu le dire par ailleurs, les pilotes Audi, McNish en tête, qui était très agressif en piste, tant l’intensité du duel Peugeot / Audi était forte cette année.

Olivier Panis se retire au lendemain de ces sorties… mais pense créer une association à l’image de ce qui existe en F1, pour que patrons d’écuries et pilotes puissent se réunir, discuter, et travailler avec l’Automobile Club de l’Ouest (ACO). Déjà après l’épreuve 2010, lors d’une pige réalisée en FIA GT1 avec l’équipe Matech au Paul Ricard, Olivier Panis évoquait son envie de ne plus revenir en Le Mans Series. Ce n’est que très tôt cette saison que son engagement avec la Peugeot 908 Oreca a été annoncé.

3 réactions au sujet de “Le Mans // Olivier Panis ne reviendra plus aux 24 Heures du Mans”

  1. D’accord avec O.Panis sur une seule chose, plus de sécurité ne peut pas faire de mal. Maintenant delà à incriminer uniquement les GT il ya un gouffre que je me garderais bien de franchir. Et le rapport avec le fait de ne pas pouvoir gagner je ne vois pas le rapport.

    Si Panis veut gagner Le Mans, il fait comme tous les pilotes, il se débrouille pour se faire recruter par le team qui les plus grandes chances de gagner. Il n’a pas réussi à la faire en F1 je ne vois pas pourquoi il pourrait le faire au Mans… Tous les pilotes en sont réduits à cet exercice, Olivier Panis y compris. Maintenant à lui derester humble devant la défaite et de na pas cracher dans la soupe vis à vis d’Oreca qui lui a permis de faire les 24 Heures du Mans. Il y a bon nombre de pilotes très talentueux qui aimeraient être à se place.

    Concernan la sécurité, les GT au Mans ne date pas d’hier… Et le crash de ce style datent du WE dernier.. .La différence ? C’est simple : les Audi R18. Cela était prévisible sans pour autant pouvoir anticiper un tel cataclysme, jevous l’accorde. J’ai l’impression que personne ne veut blamer Audi. Autant je respecte énormément le Dr. Ulrich (que je place juste après Jean Todt mais loin devant Quesnel…) autant les R18 ont un problème : la visibilité ! Les protos fermés ont leur limite. Limite d’ailleurs que Peugeot n’a pas osé franchir auprix de la sécurité mais pas de la performance aérodynamique. Audi a gagné mais à en presque payer le prix. L’éternelle question : est-ce que le jeu en valait la chandelle ???

  2. Je suis un peu du même avis, notamment pour les GT aux mans qui n’ont jamais vraiment posé problème. A une époque on voyait des Triumph Spitfire (1200cm3) aux côtés des GT40 mkII (7000cm3)…

    Personnellement, pour l’accident de McNish, j’ai trouvé son dépassement plus qu’ambitieux. On peut mettre ça sur le compte de la pression (pour avoir fait partie d’un team LMP en 98 j’ai pu la « savourer » aussi, ce n’est pas pour rien qu’on verse une larme à l’arrivée), mais quand même vu son expérience, je n’ai pas bien compris ce qu’il lui a pris. Et puis la Ferrari en question, c’est loin d’être un amateur le fils Beltoise.

    Pour Rockenfeller, la Ferrari a un peu sérré, en même temps c’était pour ne pas trop s’écarter de sa trajectoire, ne vallait t’il pas mieux perdre qques dixièmes pour anticiper et dépasser sur la partie droite entre ce passage délicat et indianapolis ?

    Maintenant je ne serai pas si dur avec Olivier, je peux comprendre qu’il ait envie de se retirer, maintenant il ne faut pas qu’il reporte tout sur le fait de la présence d « amateurs » en GT.

  3. Ce qui se passe aussi, c’est que les pilotes audi étaient habitués à une R15 très solide donc à aller légerment au contact par petites touchettes sur les cotés des gt ou lmp2 pour se frayer un passage dans le trafic (il suffit de regarder les courses de sebring, le mans ou encore road atlanta de ces dernières années pour observer ce phénomène).

    Après, Olivier Panis à eu ses opportunités, mais Le Mans reste Le Mans, il y a eu les faits de course (2008) , le matériel pas fiable (2010) ou plus à la hauteur (2011)…Oreca n’est pas une véritable équipe d’usine et ne peut donc pas mettre en oeuvre les moyens d’audi et de peugeot pour gagner, surtout que peugeot doit surement préfèrer qu’une 908 de la maison mère gagne plutot que la seule privée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>